Viager libre à Toulouse : Comment dénicher la perle rose?

Viager libre à Toulouse : Comment dénicher la perle rose?

Être propriétaire de sa propre maison dans une belle ville comme Toulouse est très gratifiant. De nombreux moyens vous permettent d’y arriver et l’un des plus avantageux parmi eux reste le viager libre à Toulouse, ou en Haute-Garonne.

Il permet à l’acheteur d’acquérir un bien sans payer d’intérêt comme avec un prêt bancaire.

De plus, une fois le contrat conclu et un certain montant versé au vendeur, l’acheteur peut déjà jouir pleinement de son bien. Découvrons aujourd’hui pourquoi ce serait une bonne affaire pour vous d’acquérir un bien viager à Toulouse.

Qu’est-ce que le viager libre ?

Une forme de vente immobilière

Pour mieux comprendre ce que c’est que le viager libre, il faut d’abord savoir ce qu’on entend par le terme “viager “. Il faut dire que le viager est une forme de vente immobilière.

Cette forme de vente implique que le propriétaire du bien immobilier soit une personne généralement âgée. En effet, cette personne âgée se sépare de son bien en contrepartie d’une compensation financière viagère.

Pour faire plus simple, l’acheteur doit payer un montant convenu à l’avance au vendeur jusqu’à ce que ce dernier meure. Dès cet instant, l’acheteur devient à son tour le propriétaire du bien immobilier en question. Il existe deux formes de vente immobilière en viager. Ces deux formes sont le viager occupé et le viager libre.

Quid du viager occupé?

Le viager occupé est la forme la plus répandue. Dans cette forme, l’acheteur du bien immobilier paie le montant nécessaire pour acquérir le bien au propriétaire qui lui habite toujours la maison.

C’est seulement à la mort du vendeur que l’acheteur peut aménager. Cette forme est la plus répandue, car les vendeurs âgés sont pour la plupart des personnes à la retraite. Ils ont besoin de cet argent pour vivre et ne voient donc pas la nécessité de louer ou d’acheter une autre maison.

En ce qui concerne le viager libre, il est important de dire que cette forme est le contraire du viager occupé. Ici, le vendeur n’occupe pas la maison. Il se sépare de son bien comme le prévoit le contrat dès qu’il reçoit un certain montant appelé “caution“.

Une fois ce montant payé, l’acheteur dispose comme il l’entend de son bien. Il lui reste à payer le reste du montant convenu sous forme de mensualités au vendeur jusqu’à son décès.

Pourquoi acquérir un bien immobilier en viager libre à Toulouse ?

Il est possible d’avoir partout en France des biens immobiliers de tout genre à acquérir en viager libre. Mais la ville de Toulouse est un choix de taille. Il y a de réels avantages à acheter une maison à Toulouse, la ville rose.

  • Le climat doux

Toulouse est une commune située dans le sud-ouest de la France. Elle bénéficie d’un climat doux loin des ardeurs de la neige dans les régions froides du nord en période d’hiver.

Une fois la saison hivernale passée, le soleil brille tout le long de l’année et réchauffe la ville. Les températures y sont en général supérieures à 13 °C dans les saisons chaudes.

Le climat de Toulouse est influencé par la Méditerranée, c’est un climat tempéré chaud. Il fait bon vivre à Toulouse, vous pourrez profiter pleinement des joies du soleil.

  • La vie coûte moins cher

Selon des statistiques récentes et très précises, la vie à Toulouse est 10 % moins chères que la majorité des villes les moins chères de France.

Vivre à Toulouse, c’est donc avoir accès à un coût de la vie abordable. Ainsi, en plus d’avoir un climat agréable, la ville rose vous permet de faire des économies.

  • De nombreuses activités divertissantes à pratiquer

Il est difficile, voire impossible, de se déplacer dans Toulouse sans avoir envie de profiter des nombreuses attractions de la ville. Les lieux de loisir sont omniprésents.

Que ce soit pour les enfants en bas âge, les adolescents ou les adultes, tout le monde trouve pour son compte. Vous aurez le loisir de découvrir les cafés, les musées et les monuments historiques qui apportent un certain charme à la commune.

  • Un bon endroit pour vivre et élever des enfants

Puisqu’il s’agit d’acheter des biens immobiliers, sachez qu’à Toulouse, une famille sur deux habite une maison (le secteur immobilier est florissant et offre un large choix).

La municipalité a mis des programmes en place pour prendre en charge les familles. Des crèches jusqu’aux activités sportives en passant par les écoles, tout a été pensé pour une expérience de vie familiale hors du commun.

  • À Toulouse, on travaille et on aime ça

Toulouse accueille plus de 100 000 étudiants. Autrement dit, un Toulousain sur sept est un étudiant. C’est la deuxième grande ville universitaire de province après la ville de Lyon.

De plus, la ville est un vrai centre aéronautique régional. Elle offre de nombreux emplois et un environnement scolaire favorable.

En ce qui concerne l’immobilier, deux tiers des étudiants toulousains ne vivent pas en famille.

Si toutes ces raisons vous ont convaincu de déménager et de venir vous installer à Toulouse, trouvez dans ce guide les pistes pour y trouver un bon logement à acheter.

Comment trouver le meilleur bien en viager libre à Toulouse ?

Acquérir un bien en viager libre reste un pari risqué. Cependant, chaque année des milliers de biens (entre 4 000 et 5 000) sont vendus par des retraités en viager. Pour dénicher la perle rare, voici trois précieux conseils.

1. Faites une expertise du bien à acquérir

La première étape consiste à faire une expertise du bien. En effet, vous devez connaître la valeur réelle du bien que vous allez acquérir. Cela vous permettra d’avoir la bonne estimation de la caution et des mensualités.

Un notaire ou un expert immobilier peut s’en charger pour vous. Des risques existent bel et bien si vous n’êtes pas vigilant. Sans expertise, vous pourriez acheter une maison qui requiert beaucoup de travaux (toiture, façade, plomberie, étanchéité).

Rappelons que pour le viager libre, toutes les réparations seront à vos frais.

2. Faites de bons calculs

Après l’expertise, vous serez amené à payer comme caution ou bouquet un montant équivalent à 30 % de la valeur du bien.

De plus, une fois fixé sur le montant des mensualités, vous devez vous assurer d’avoir de quoi les payer aux échéances fixées jusqu’aux décès du vendeur.

Notez aussi que le vendeur peut résilier à tout moment le contrat pour mensualité impayée.

3. Mesurez les risques de l’opération

Il est plus avantageux de faire plusieurs acquisitions de bien surtout si votre objectif est l’investissement locatif.

Ainsi vous sortirez forcément gagnant, car même si les vendeurs vivront longtemps, ils n’auront pas tous la même espérance de vie.

Vous devez veiller aussi à ne pas payer un prix trop bas pour le bien, car vous pourrez avoir affaire aux agents fiscaux pour donation déguisée.

Étant donné que c’est un contrat basé sur un fait totalement aléatoire, pensez à contracter avec un vendeur beaucoup plus âgé que vous.